esapce Présentation ...
esapce

 

espace espace espace
Ces navires, que le canal de Marius une fois ensablé renvoie vers une embouchure plus hospitalière au sud d’Arles, face aux Saintes-Maries-de-la-Mer, transportaient des cargaisons très variées. Cette bouche du Rhône, aujourd’hui submergée, correspond à l’Ostium metapinum de Pline, appelé ensuite Rhône de Saint-Ferréol.

Néanmoins, la mer capricieuse sous les injonctions de Neptune, qui prélève souvent son tribut et drosse nombre de navires sur les bancs de sable proches du littoral, a conservé la trace d’une trentaine de cargaisons naufragées. On compte parmi elles de nombreuses matières premières, c’est le cas de cette grande concrétion formée par plusieurs centaines de barres de fer empilées et agglomérées entre elles.
  Le problème de l'embouchure
    Bracelet, bronze, Fouille de l’épave SM4, Saintes-Maries-de-la- Mer, 2003
© Maby J.-L. et Roux L.
Une douzaine d’épaves ramenaient en effet dans leur cale un fer de qualité estiné aux forgerons gaulois et aux armées romaines stationnées aux frontières de la turbulente Germanie.

D’autres lingots, en plomb cette fois, avec eux d’élégantes amphores aux formes variées, illustrent dans cet espace la multiplicité des produits et la variété des origines.

Mais le spectateur découvre dans le même temps de petits objets en bronze ciselés, vases, bracelets, statuettes… qu’un négociant ou un capitaine destinait sans doute à la riche clientèle arlésienne.

Il ignorait le retard que prendrait sa livraison : environ 2000 ans...

 
Là, encore, une grande effigie en marbre de l’empereur Auguste, partiellement défi gurée par le travail de sape des vers marins, rappelle que la Méditerranée et le monde des affaires au début du Ier siècle de notre ère n’avaient qu’un seul prince.


Les cartes anciennes et les recherches menées par les archéologues et les sédimentologues illustrent par ailleurs le tracé et la position de ce bras du Rhône qui sillonnait la Camargue vers la mer et débouchait sur un avant-port aménagé, aujourd’hui englouti sous 10 m d’eau.