esapce Présentation ...
esapce

 

 

L’un des atouts principaux d’Arles à l’époque romaine est de disposer d’une flotte commerciale à la fois maritime, fluviomaritime et fluviale.

Le port doit s’organiser en outre sur les deux rives, pour recevoir tous les bateaux qui doivent faire escale dans la cité. Les fouilleurs ont mis au jour une dizaine d’épaves au niveau de la ville, illustrant la variété des formes de navires et la richesse navale de cet espace nautique particulier. Cette section présente en conséquence toute une série d’objets relatifs à l’accastillage et au gréement des embarcations. C’est le cas de cette exceptionnelle pelle de gouverne de plus de 7 m, tandis qu’une ancre gigantesque, démesurée pour un vaisseau, servait sans doute à amarrer, au centre du fleuve, le fameux pont de bateaux. A la sortie de cette section vouée à la navigation, une carte interactive permet au visiteur, grâce aux fouilles subaquatiques d’Arles, de faire une synthèse sur l’ensemble des produits relevant du commerce romain.

 
Carte des échanges maritimes
  espace  
canard   Plomb de sonde
    Plomb de sonde avec une croix gravé. Fouille du Rhône, 2004. © Maby J.-L. et Roux L.