Camargue
Exposition
exposition
Du 12 décembre au 5 juin 2016.
Archéologie, géomorphologie, géologie, géographie…
20 ans de recherches pluridisciplinaires nous racontent une Camargue antique et médiévale loin des clichés.

puce
La Camargue marginale, inoccupée et naturelle  que nous avons en tête, ne l’est que dans un imaginaire romantique relativement récent. En redécouvrant l’histoire de ses paysages et de  son occupation, les scientifiques dévoilent depuis une vingtaine d’années une Camargue  ancienne toute différente.
Le Rhône est au cœur de cette exposition,  comme élément à la fois structurant et identitaire. Si l’archéologie révèle des habitats déplacés au gré de la mobilité des terres et  des eaux, la géomorphologie confirme et affine cette extrême mobilité des bras du Rhône. Parfois destructeur ou source de richesses, celui-ci attirait sur ses berges des populations prêtes à s’adapter sans cesse aux mutations de  leur environnement.
Là, sur les berges du Rhône "d’Ulmet", on vit, on exploite, on échange et on prie: le village de la Capelière dès l’époque grecque, au Ve siècle avant notre ère, la ferme du Grand  Parc à la période gallo-romaine, le port d’Ulmet dans l’Antiquité tardive et l’abbaye cistercienne d’Ulmet entre les XIIe  et XIVe  siècles.
 
Un parcours en trois sections:
Une introduction rend hommage  aux pionniers des recherches  archéologiques en Camargue et offre un aperçu chronologique global (grâce à une carte interactive) qui donne notamment à voir l’évolution du trait de côte du littoral sur 4000 ans.
Le cœur de l’exposition se présente comme un itinéraire à parcourir le long d’un fleuve imaginaire qui symbolise le Rhône d’Ulmet, un bras  antique du fleuve aujourd’hui disparu le long duquel des fouilles ont été entreprises depuis 20 ans. Les « rives » de ce fleuve sont constellées d’objets archéologiques et d’informations scientifiques rassemblées autour de 3 sites et de 4 périodes historiques.
S’y côtoient des objets de la vie quotidienne, des éléments d’architecture, des fragments de statues, de modestes blocs de pierre et de nombreuses autres traces laissées au fil des siècles.
Vient ensuite une synthèse qui - sous la forme d’un film dynamique - reviendra sur les principales connaissances acquises ces 20 dernières années par Corinne Landuré et Claude Vella, pionniers d’une approche «pluridisciplinaire» de ce territoire très singulier qu’est le delta de la Camargue. Enfin, un épilogue sera dédié sous la forme de courtes interviews de chercheurs à l’actualité de recherches en cours sur d’autres  secteurs de la Camargue (les Saintes-Maries-de-la-Mer, Fos, Mas Thibert, ...)

Commissariat scientifique :
Corinne Landuré (DRAC Paca, Service régional de l’archéologie), Claude Vella géomorphologue à Aix Marseille Université et au CEREGE - (centre européen de recherche et d’enseignement des géosciences de l’environnement) assistés de Marion Charlet (archéologue). Commissariat exécutif : Alain Charron et Fabrice Denise (musée départemental Arles antique)
Camrgue fouilles d’ulmet© Fouilles Ulmet 2014 L. Roux /Cd13

logocd13 Conseil départemental des Bouches du Rhône - Direction de la culture - Musée départemental Arles antique Presqu’île du cirque romain 13 635 Arles cedex. info.mdaa@cg13.fr facebook twitter vdr miseajour